Un « pacte pour le saumon » en Pyrénées-Atlantiques
Partager

COMMUNIQUE DE PRESSE
2 juillet 2019

Le groupe des élu·e·s écologistes à la Région Nouvelle-Aquitaine salue le jugement du tribunal administratif de Pau, du 25 juin dernier, qui va mettre fin à la carence de l’État pour la protection du saumon sur l’Adour et ses affluents.

Il s’agit d’appliquer, enfin, après les multiples efforts mis en œuvre par les associations et la mobilisation des élu·e·s, la loi qui interdit la pêche aux filets dérivants, dans les ports de commerce, dont celui de Bayonne.

Cette pêche ne permet plus aux saumons de l’Atlantique de remonter les gaves afin de frayer et de renouveler les populations. Elle constitue de fait une menace pour l’espèce en raison d’un prélèvement trop important sur le stock de reproducteurs.

Après la réintroduction des deux ourses en Béarn en octobre dernier, les écologistes considèrent que c’est donc une deuxième bonne nouvelle pour la conservation des espèces et pour la protection de la biodiversité pyrénéenne.

Ils demeureront néanmoins vigilants et veilleront à l’application de ce jugement, car la sauvegarde de l’espèce en dépend.

Mais cette sauvegarde suppose, également, l’abandon du projet des carrières de la forêt du Bager – près d’Oloron-Sainte-Marie – à proximité des frayères à saumons. L’État doit, en toute logique de cette obligation de protéger les populations de poissons en aval, les protéger également en amont : ces projets de carrières vont impacter les lieux de reproduction. L’État n’a d’autres choix que d’abandonner les différents projets de carrières sur la commune d’Oloron-Sainte-Marie.

Dans ce cadre, Jean-François Blanco, conseiller régional écologiste, élu du Béarn, propose la signature d’un « pacte pour le saumon » entre la Région Nouvelle-Aquitaine, la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques et tous les acteurs du territoire, afin de préserver la continuité de l’habitat des salmonidés : des lieux de frai à l’embouchure du fleuve.

Jean-François Blanco, conseiller régional des Pyrénées-Atlantiques
Alice Leiciagueçahar, conseillère régionale des Pyrénées-Atlantiques