Réseau express régional métropolitain
Partager

Intervention de Christine Moebs en séance plénière du 17 décembre 2018

Monsieur le Président, cher·e·s collègues,

Nous saluons tout d’abord la naissance de ce projet de TER métropolitain porté par la Région Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole qui va mettre en œuvre une action concrète visant à faire diminuer les gaz à effet de serre dus au transport par report modal pour la métropole aujourd’hui congestionnée.

Le TER métropolitain c’est, dès 2020, une première ligne Libourne-Cestas.

C’est également un calendrier ambitieux qui nécessite l’implication de l’État dans la résorption du nœud ferroviaire au sud de Bordeaux.

Nous saluons la réouverture de la gare de la Médoquine qui a toujours été soutenue par le groupe écologiste à la Région, en la personne de Monique de Marco.

Par ailleurs, ce projet de mobilité pour la métropole s’accompagne d’une première ligne de car express en 2019, un projet porté avec le département de la Gironde.

Une délibération sur ce projet passera vendredi en conseil métropolitain, mais malheureusement, Monsieur Juppé en profitera pour y introduire une relance du débat sur le grand contournement qui créera de nouvelles voies fortement émettrices de gaz à effet de serre, en totale opposition avec la démarche de transition écologique.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]