Refus d’abattage des canards pendant la grippe aviaire : soutien aux personnes convoquées devant la justice
Partager

COMMUNIQUE DE PRESSE
5 novembre 2018

Les élu·e·s écologistes du Pays basque apporteront leur soutien au syndicaliste et à l’éleveuse convoqué.e.s ce lundi 5 novembre à la barre du Tribunal correctionnel de Pau.

La grippe aviaire secoue le monde de l’élevage depuis plusieurs années.

Au printemps 2017, citoyens et élus se sont mobilisés devant plusieurs fermes du Pays basque pour empêcher l’abattage préventif de 3 élevages de volailles sains. Ces élevages ont ensuite été mis sous surveillance préfectorale avec obligation d’analyses pendant 3 mois, analyses qui se sont révélées systématiquement négatives.

En effet, la grippe aviaire trouve son origine dans la concentration de l’élevage industriel et des nombreux déplacements de volailles vivantes qu’elle engendre, participant ainsi à la propagation du virus. L’élevage paysan, avec également la promotion des races rustiques, est la meilleure réponse à apporter à ce fléau.

Les élu·e·s écologistes iront les soutenir parce que ces politiques sur les normes sanitaires sont conçues pour l’industrie agroalimentaire et ne sont pas adaptées à l’agriculture paysanne. Ni en Pays basque, ni ailleurs.

Alice Leiciagueçahar, conseillère régionale, présidente de la commission agriculture au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine