Rassembler autour des valeurs de l’écologie, nouvel espoir, après les européennes 2019
Partager

Europe Écologie se place en troisième position à l’issue du scrutin des élections européennes, que celles et ceux qui ont choisi le bulletin de vote des écologistes soient remerciés d’avoir porté le climat, la biodiversité, la justice sociale et le renouveau démocratique comme priorités pour notre continent.

Les écologistes, troisième force politique de France et de Nouvelle-Aquitaine (13,29%) et aussi premier choix des jeunes : nous savons qu’en mettant l’écologie au centre du débat politique, désormais, l’espoir est possible, une lueur verte s’est allumée ! 

Bravo à la belle équipe de Yannick Jadot, qui envoie au Parlement européen des député.e.s qui mettront toute leur énergie pour nous construire un avenir vivable. Bravo à notre collègue conseiller régional Benoît Biteau, à Michèle Rivasi, à Damien Carême, à Marie Toussaint, à David Cormand, à Karima Delli, à Mounir Satouri, à Caroline Roose, à François Alfonsi, à Salima Yenbou, à Gwendoline Delbos-Corfield et à Claude Gruffat.

Nous savons qu’aucune voix ne nous appartient, qu’elles nous obligent collectivement. Nous avons la responsabilité de construire l’alternative à cette menace brune qui se confirme. Et les scores de l’extrême-droite nous rappellent que l’urgence écologique est aussi une urgence démocratique. C’est autour de la démocratie, de l’écologie et de la jeunesse que doivent se reconstruire nos politiques, dans le vivre ensemble et le respect de la nature et des hommes, dans la diversité, véritables fils conducteurs de notre action.

Notre responsabilité désormais : rassembler autour des valeurs de l’écologie et faire comprendre que l’écologie est le nouvel espoir qui dépasse les clivages politiques historiques en y intégrant les concepts de finitude des ressources naturelles et la préservation du vivant, sous toutes ses formes.

Nous, élu.e.s régionaux, allons avoir plus de pugnacité grâce à votre confiance pour mieux continuer à mettre toute notre énergie dans l’exercice de notre mandat, afin d’initier un vrai projet de transition, lutter contre les dérèglements climatiques et préserver nos ressources naturelles et la biodiversité.