Notre maison brûle et les climatosceptiques attaquent en meute
Partager

Vital Baude, conseiller régional écologiste de Gironde, vient de déposer une plainte pour cyber harcèlement et menaces de mort. Comme la sénatrice Monique de Marco, qui a également porté plainte, il a subi pendant des jours un déchaînement de propos diffamatoires et haineux sur les réseaux sociaux. Des internautes, dont beaucoup affichent des positions climato sceptiques, les ont accusés, rien de moins, d’avoir une responsabilité dans l’incendie dramatique de la forêt de La Teste-de-Buch. Comme c’est souvent le cas dans ce genre d’affaires, ils ont attaqué en meute, avec de multiples comptes et profils.

« Notre maison brûle et, non contents de regarder ailleurs, certains accusent et menacent des écologistes. Il s’est passé exactement la même chose lors des méga feux en Californie, quand Trump et ses partisans ultraconservateurs ont voulu faire croire que les écologistes étaient responsables de la vulnérabilité des forêts, dénonce Vital Baude. De nombreux medias ont, depuis, vérifié les allégations qui ont circulé à notre sujet et ont bien sûr pu constater qu’elles étaient fausses », rappelle-t-il.

Alors que les feux en Gironde ne sont toujours pas totalement éteints, le groupe écologiste, solidaire et citoyen au Conseil régional tient à réitérer son soutien aux pompiers, aux agents de l’Office national des forêts (ONF) et à toutes les personnes impactées par cette catastrophe écologique, humaine et économique.

Vital Baude, comme tout notre groupe, plaide depuis longtemps pour mieux sécuriser les forêts et leur biodiversité face aux risques d’incendies. Par des actions de prévention et par une sensibilisation de toutes et tous aux périls du dérèglement climatique, tout autant que par des moyens humains et matériels réclamés depuis des années par la Sécurité civile.

Lorsque l’heure du bilan aura sonné, il faudra apporter des réponses à un certain nombre de questions et notamment celles-ci : pourquoi n’y avait-il pas de plan de prévention des risques d’incendies de forêt sur ce territoire vulnérable ? Pourquoi a-t-on restreint les budgets alloués à l’ONF, à la Sécurité civile et à la prévention de façon générale ?

 

Le groupe écologiste, solidaire et citoyen au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine