[Lettre d’info] Actualités du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Toute l’actualité du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Lettre d’info #7

 

 

A LA UNE


Eau bien commun : c’est non pour la retenue de Caussade !

Notre groupe s’oppose à la création du projet, en l’état, de la retenue d’eau dite du «lac de Caussade», dans le Lot-et-Garonne.

« Nous ne sommes pas en opposition dogmatique à l’irrigation. Nous disons simplement qu’il faut réfléchir à un modèle agricole sur cinq ou dix ans dans la région, en incluant de nouvelles pratiques. Il n’est pas acceptable de venir devant nous pour une demande d’aides financières publiques avec le modèle actuel. L‘agriculture se retrouve devant un enjeu considérable, elle doit renoncer à la monoculture céréalière et se tourner vers la diversification, le maraîchage… » indique Nicolas Thierry dans un entretien à la Dépêche du Midi.

Lire l’intégralité de article sur la Dépêche.fr

 Lire l’intégralité du communiqué de presse sur notre site 

#Sauvegarder la biodiversité

Réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées béarnaises : notre mobilisation a payé

Dès septembre 2016, Nicolas Thierry avait demandé cette réintroduction à Ségolène Royal, alors ministre de l’écologie. Cette demande avait été réitérée à l’été 2017 par Jean-François Blanco à Nicolas Hulot.

Au début du mois de septembre dernier, Nicolas Thierry et Jean-François Blanco sont allés à la rencontre des élu·e·s locales, apportant notamment leur soutien à Élisabeth Médard, maire d’Etsaut, suite aux violentes manifestations anti-ours.

Le 20 septembre, François de Rugy, nouveau ministre de la transition écologique et solidaire, confirmait la réintroduction imminente de deux ourses dans les Pyrénées béarnaises récompensant le travail de fond effectué par notre groupe sur ce dossier pendant de longs mois. Nicolas Thierry et Jean-François Blanco insistent sur « le positionnement de la Région qui a été déterminant dans ce dossier : sans la légitimité démocratique apportée par l’institution régionale, en charge de la biodiversité, les anti-ours l’auraient emporté ».

Rappelons que la réintroduction de deux ourses permettra de conserver et de transmettre le patrimoine génétique de la souche pyrénéenne que possède Cannellito (12 ans, le fils de Cannelle, la dernière femelle de souche pyrénéenne tuée par un chasseur en 2004), l’un des deux derniers ours mâles, avec Néré (19 ans, de souche slovène), présent dans les Pyrénées occidentales.

La présence de deux femelles viendra aussi récompenser plusieurs décennies d’efforts publics et privés pour aller vers une cohabitation entre l’ours et le pastoralisme, l’ours et la chasse, et pour protéger les habitats de cette espèce. La réintroduction de deux ourses réaffirmera, par ailleurs, l’identité pyrénéenne : conserver ce patrimoine génétique, c’est aussi conserver un patrimoine culturel fortement ancré.

Voir le reportage sur France 3

Lire l’article de Sud Ouest

↪ Voir la vidéo de Jean-François Blanco : pourquoi il faut réintroduire des ourses dans les Pyrénées


L’Iffcam est sauvé !

Nicolas Gamache a affiché sa plus grande satisfaction après le tournant décisif qui a permis de débloquer le dossier de l’Institut francophone de formation au cinéma animalier de Ménigoute. Notre élu au patrimoine naturel interrogeait après cette bonne nouvelle : « de façon plus générale, combien de formations universitaires sont-elles délivrées dans une commune de moins de 200 habitants?

Pour le cinéma animalier, mieux vaut bien sûr travailler en milieu rural que dans une grande ville, mais on ne cesse de déplorer l’agonie du monde rural, le sentiment d’abandon qui nourrit le vote d’extrême droite. Je suis maire de Coutières depuis dix ans et je suis d’un naturel combatif. Ce dossier de l’Iffcam était aussi, pour moi, l’occasion de prouver qu’il ne faut pas baisser les bras. »

Lire l’article de Sud Ouest
Lire l’article du Courrier de l’ouest
Lire l’article de La Nouvelle République

 

Nicolas Thierry : une cellule de veille sur le loup

Notre vice-président à l’environnement et à la biodiversité s’est rendu à Limoges pour assister à l’installation de la cellule de veille sur le loup par le Préfet de la Haute-Vienne.

« Des échanges parfois musclés, mais constructifs » a résumé Nicolas Thierry au sortir de la réunion.

Voir le reportage sur France 3

Plus d’actus sur le travail des élu·e·s écologistes pour renforcer leur action en faveur de la sauvegarde de la biodiversité ici et .

#Promouvoir une agriculture respectueuse de l’environnement, des hommes et des animaux

Halte au glyphosate !
Suite au nouveau renoncement de l’assemblée nationale dans le vote sur la loi alimentation et malgré les promesses du gouvernement, le glyphosate n’est toujours pas interdit.

Jérôme Orvain, délégué à l’agroécologie et à l’agriculture biologique, était dans le 19/20 de France 3 Limousin pour expliquer qu’en « dépit de l’échec de l’interdiction du glyphosate, les agriculteurs doivent passer le cap pour aller vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement ».
 
 Voir le reportage sur France 3 (édition du 15/09 à 2:08)

Dépôt de bilan de la ferme bio

3 ans de retard dans les aides du ministère de l’agriculture, cela suffit !

C’est Jean-louis Pagès, représentant du groupe à la manifestation organisée à l’appel de la FRAB Nouvelle-Aquitaine, qui a symboliquement déposé le bilan de «la ferme bio régionale» devant l’Agence de services et de paiement (ASP), à la préfecture de Limoges.

En savoir davantage sur le travail des élu·e·s écologistes pour renforcer leur action en faveur de la promotion d’une agriculture respectueuse de l’environnement, des hommes et des animaux ici et .

#Renforcer les actions en faveur du climat et de la transition énergétique

« Accélérer la transition énergétique : l’affaire de tous ? »

Françoise Coutant, vice-présidente en charge du climat et de la transition énergétique, est intervenue à l’inauguration des universités d’été d’E5T à La Rochelle autour des thèmes de l’urgence climatique : comment accélérer la transition énergétique, quel coût et quelle conscience par rapport aux enjeux et aux moyens, comment se désengager du nucléaire, comment accroître la part des énergies renouvelables, comment s’approprier les projets, l’intelligence énergétique, les coûts et financements.

Une journée riche d’échanges et d’expériences dans une ville à la fois vivante, agréable et ayant pris la mesure des enjeux de transition énergétique et écologique.

Davantage d’actus sur le travail des élu·e·s écologistes pour renforcer leur action en faveur de la transition énergétique et du climat ici et

#Garder le contact

Retrouvez jour par jour les moments importants de vos élu·e·s écologistes en consultant l’agenda du groupe en ligne. Tous les rendez-vous n’y figurent naturellement pas, notamment les rendez-vous individuels et les réunions de travail technique.

Consulter l’agenda

 

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Toute l’actualité du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, nous vous invitons à exercer votre droit de désinscription en cliquant ici : https://elus-nouvelle-aquitaine.eelv.fr/desinscription-inscriptions-de-notre-lettre-dinfo/. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.