[Lettre d’info] Actualités du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine – juillet 2020

Toute l'actualité du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

Toute l’actualité du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

*|MC_PREVIEW_TEXT|*

Voir cette lettre dans votre navigateur
Vous devez accepter de télécharger les images pour profiter pleinement de cette lettre

L’actualité de vos élu·e·s au conseil régional

Lettre #15
Juillet 2020

Après la vague verte aux municipales :
un souffle nouveau pour le monde d’après ?

Grande joie après les résultats des élections municipales : félicitations à tous les nouveaux élu·e·s !

Cette date restera une étape historique pour l’écologie : par leur vote, les citoyennes et citoyens donnent enfin les moyens aux écologistes de mettre en œuvre la transition écologique et énergétique à l’échelle locale.

Partout en France et dans notre région -avec la belle victoire de Léonore Moncond’huy, notre co-présidente, à Poitiers, de Pierre Hurmic à Bordeaux, de Clément Rossignol-Puech à Bègles et de Hervé Longy en Corrèze, à Naves- ces maires auront à cœur de mener des politiques publiques guidées par la transition écologique, la justice sociale, la confiance en l’économie locale, la démocratie, le sens du collectif.

Et il y a urgence : ce mandat qui s’ouvre est le dernier pour agir concrètement face à la crise climatique et à l’effondrement de la biodiversité.

Uniques alternatives possibles pour redonner confiance en l’avenir, les politiques écologistes menées par nos nouveaux élu·e·s permettront d’appliquer les propositions que nous portons depuis longtemps en matière de déplacement, d’alimentation, de production énergétique, d’économies d’énergie, de notre rapport au vivant, de santé environnementale, de bientraitance animale, de participation citoyenne, etc.

Avec ce vote historique en faveur des forces écologistes, c’est une respiration nouvelle qui s’offre à nous pour un monde apaisé, protecteur du vivant et de son environnement.

Crédit photo : France Info

Vie de l’assemblée : séance plénière du 3 juillet 2020

Les élu·e·s régionaux de Nouvelle-Aquitaine étaient réunis en séance plénière le vendredi 3 juillet 2020 pour débattre des 29 dossiers inscrits à l’ordre du jour.

Organisée en visio-conférence et en présentiel, pour limiter la propagation du virus Covid, elle a laissé une large place aux questions budgétaires : examen du compte administratif et du compte de gestion 2019 et du budget supplémentaire 2020.

Dès sa première prise de parole, Jean-Louis Pagès co-président du groupe, s’est réjoui de l’élection de Léonore Moncond’huy à Poitiers et a appelé à « réparer le monde ».

C’est parce que nous estimions que le Plan de transitions et de reconquête technologique inscrit aux débats n’offrait pas tous les outils nécessaires à cette réparation que nous nous sommes abstenus lors de son vote.

Christine Moebs a pointé la formulation de ce plan, regrettant que le mot « écologie » soit absent dans le titre et que l’expression « reconquête technologique » rappelle trop le monde d’avant. Elle a également pointé le manque de mesures concrètes pour rétablir la place de la nature, la préservation des ressources et un soutien plus fort à l’économie circulaire de ce plan de transition dont l’écologie aurait dû constituer l’armature.

Une abstention qui a valu à notre groupe les foudres du président Alain Rousset.

Renard : chronique d’un massacre organisé

Dans une tribune publiée le 16 juin 2020 dans le journal Sud Ouest (à lire ici) Nicolas Thierry, vice-président à l’environnement et à la biodiversité demandait aux préfets de la Nouvelle-Aquitaine d’avoir le courage de protéger cette espèce et d’interdire son massacre organisé : plus de 30 000 renards sont tués chaque année en Nouvelle-Aquitaine (plus de 500 000 en France).

Dans la foulée de la tribune, le groupe a déposé lors de la séance plénière de l’assemblée régionale du 3 juillet dernier une motion intitulée Retirer le renard de la liste des espèces « susceptibles d’occasionner des dégâts » en Nouvelle-Aquitaine et présentée par Stéphane Trifiletti arguant que :

🦊 Un tel acharnement contre le renard est parfaitement inutile et d’une cruauté sans limite.

🦊 Le renard est un précieux auxiliaire pour une agriculture durable

🦊 Le renard est un allié pour lutter contre la maladie de Lyme.

L’Assemblée régionale est néanmoins restée sourde aux arguments éthiques, environnementaux et sanitaires et notre motion a été rejetée.

Alerte sur les plateformes de e-commerce

Parfaites représentantes du monde d’avant et de ses dérives consuméristes polluantes et destructrices (de l’emploi local et du vivant), les plateformes des géants du e-commerce entendent maintenir leur développement.

C’est pour lutter contre leur emprise que Vital Baude a présenté lors de la séance plénière une motion contre l’installation de plateformes des géants du e-commerce en Nouvelle-Aquitaine.

Il a fait un focus sur Belin-Beliet, dans le bassin de la Leyre, où un projet soutenu par un de ces géants du e-commerce provoquerait la destruction de 13 hectares de zone humide pour y implanter 71 000 m2 d’entrepôts.

La motion, co-signée par le groupe PS, a été adoptée.

Nos communiqués de presse

Dans le monde d’après, les vieux schémas perdurent encore : c’est pourquoi nous restons vigilants et continuons à les dénoncer tout en indiquant des solutions alternatives.

Ours abattu par balles dans les Pyrénées : pour un ours tué, un ours doit être réintroduit

Le groupe des élu·e·s écologistes à la Région Nouvelle-Aquitaine exprime sa profonde colère après qu’un ours a été retrouvé le mardi 9 juin tué par balles en Ariège.

Il va poursuivre avec encore plus de détermination son travail pour la défense de la biodiversité pyrénéenne : le respect des animaux dits « sauvages » est aussi le marqueur d’un mode de vie plus écologique et donc plus civilisé.

Pour la dissolution de la cellule Demeter

Suite à l’affaire d’Égletons en Corrèze, le groupe écologiste à la Région exprime sa très vive inquiétude face aux dérives anti-démocratiques et aux tentatives de censurer les militants de défense de l’environnement.

Un juriste de France Nature Environnement et porte-parole de l’association de défense de l’environnement « Sources et Rivières du Limousin » vient d’être convoqué par la gendarmerie. Sa présence sur un remblai alors qu’il répondait à une interview de France 3 Limousin, dans laquelle il dénonçait la construction de serres industrielles à tomates hors-sol, lui vaut d’être désormais sous le coup d’une enquête diligentée par la procureure de Tulle pour « violation de domicile ».

Nous avons présenté une motion en ce sens lors de la plénière du 3 juillet que plusieurs groupes ont refusé de voter.

Suivez-nous !

Facebook

Twitter

Website

Email

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, nous vous invitons à exercer votre droit de désinscription en cliquant ici. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Toute l’actualité du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, nous vous invitons à exercer votre droit de désinscription en cliquant ici : https://elus-nouvelle-aquitaine.eelv.fr/desinscription-inscriptions-de-notre-lettre-dinfo/. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Toute l'actualité du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, nous vous invitons à exercer votre droit de désinscription en cliquant ici : https://elus-nouvelle-aquitaine.eelv.fr/desinscription-inscriptions-de-notre-lettre-dinfo/. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.