Marée noire : interrogeons-nous sur notre modèle d’économie mondialisée
Partager

COMMUNIQUE DE PRESSE 
14 mars 2019


Comme une grande majorité des Néo-aquitains, nous avons appris le naufrage du Grande America au large de nos côtes avec consternation et colère.

Vital Baude, délégué au littoral et président de l’Observatoire de la côte Aquitaine, a d’ores et déjà demandé à l’Observatoire de mettre son réseau « Tempête » et ses observateurs à la disposition des services de l’État afin d’aider à surveiller les pollutions potentielles.

Les conséquences écologiques et économiques risquent en effet d’être dramatiques alors que de nombreuses déficiences techniques avaient été constatées auparavant par les inspecteurs de sécurité maritime dans les ports de Tilbury, Hambourg et Anvers. Cependant, aucun cadre réglementaire existant n’a pu empêcher la catastrophe.

Les produits hautement toxiques qu’il transportait laissent augurer de lourds dégâts pour notre littoral et sa biodiversité. Les filières du tourisme, de la pêche, de la conchyliculture, du nautisme, qui font la fierté et la richesse de notre territoire, risquent aussi de payer le prix fort cet accident pourtant si prévisible.

Au-delà de l’irresponsabilité de quelques-uns, prêts à tout pour faire du profit, nous devons remettre en cause notre modèle de mondialisation aux conséquences dévastatrices pour les populations, le climat et la biodiversité. Interrogeons-nous sur le coût de la dépollution, le coût environnemental et social.

Les exemples du Torrey Canyon, de l’Amoco Cadiz, de l’Olympic Bravery, du Tanio, de l’Erika ou du Prestige nous ont démontrés qu’au bout du compte, les leçons ne sont jamais tirées et ce sont les citoyens qui paient la facture.

Cette terrible catastrophe qui vient allonger la liste funeste démontre, encore une fois, que nous devons penser local, relocaliser nos modes de production et de consommation, être responsables des déchets que nous produisons et viser la sobriété pour ne pas cautionner ce trafic climaticide et biocide.

Le groupe écologiste et citoyen EELV à la Région Nouvelle-Aquitaine