Les élu·e·s écologistes régionaux mobilisé·e·s contre les violences faites aux femmes
Partager

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
25 novembre 2019

Les élu·e·s écologistes et citoyen·nes au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, se sont mobilisé·e·s aux côtés des centaines de milliers de Français·e·s descendu·e·s dans les rues, à l’appel du collectif #Noustoutes le samedi 23 novembre 2019, guidé·e·s par la colère et le refus de la fatalité.

Engagé·e·s dans l’égalité des droits et en particulier des femmes à disposer de leurs vies, de leurs corps, de leurs droits sociaux et de leur dignité, ils ne peuvent rester silencieux, en ce 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, quand la Nation porte le deuil de 137 femmes assassinées par leurs compagnons ou ex-compagnons depuis le 1er janvier 2019 ?

Deux ans après la vague #MeToo, le sujet des violences faites aux femmes n’a jamais été aussi présent. Jour après jour, le macabre compteur des féminicides s’égrène. Alors qu’il atteint au moins 400 meurtres depuis le début du mandat d’Emmanuel Macron, la grande cause du quinquennat piétine et on peine à croire que le « Grenelle » va apporter des solutions.

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a semblé découvrir, il y a quelques jours, une réalité dénoncée de longue date : l’inefficacité de la politique pénale en matière de violences conjugales. Au-delà de ce rapport de l’Inspection Générale de la Justice, c’est le constat quotidien du manque de rigueur dans le traitement des plaintes que peuvent constater les victimes.

Quand les femmes soulignent l’urgence, le gouvernement répond « discutons ».

Il n’est plus temps de discuter !

« Il est urgent d’activer tous les leviers, y compris à l’échelle locale, et les élu·e·s écologistes, qui ont toujours été mobilisé·e·s sur ces sujets partout en France, portent des propositions politiques ambitieuses en matière d’égalité des droits, de sécurité, de prévention, d’urbanisme et, surtout, d’éducation » rappelle Katia Bourdin, conseillère régionale.

Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a activé depuis un an son plan d’actions pour traduire dans les faits la charte européenne pour l’égalité des droits.

La Nation est en mouvement, le gouvernement ainsi que toutes les collectivités doivent se montrer à la hauteur des enjeux et des attentes pour une société d’égalité et de justice.

Ensemble, agissons pour que les politiques et les gouvernements cessent de fermer les yeux sur toutes les formes de violences faites aux femmes !

Le groupe écologiste et citoyen au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine