La Région vote une subvention à l’Aquarius, le bateau qui sauve les migrants  🗺
Partager

Communiqués de presse
Carte
COMMUNIQUE DE PRESSE
16 novembre 2018

Le groupe des élu·e·s écologistes à la Région Nouvelle-Aquitaine se félicite du vote d’une subvention de 50 000 euros à l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente qui s’est tenue ce vendredi 16 novembre 2018.

Pour mémoire, l’action du navire qui opère pour l’association l’Aquarius a débuté en février 2016, afin de suppléer à la carence des Etats en matière d’assistance aux naufragés en Méditerranée.

Le navire a ainsi conduit 177 opérations de sauvetage et ce n’est pas moins de 29 523 personnes qui lui doivent la vie.

La situation de l’Aquarius et sa capacité d’intervention se sont fortement dégradées au printemps avec la fermeture des ports italiens, ce qui l’a forcé à naviguer cet été jusqu’à Valence à plus de 1500 km de distance de la zone de sauvetage.

Cette étape lointaine a entraîné des dépenses supplémentaires importantes en raison des frais d’escales, du transfert des équipes et du carburant supplémentaire nécessaire pour rejoindre le port espagnol.

Sur notre proposition, Alain Rousset avait accepté de signer la Tribune de soutien à SOS Méditerranée, parue dans le journal Le Monde dans le courant de l’été. La délibération votée aujourd’hui est la traduction concrète de l’engagement du Président de Nouvelle-Aquitaine.

Face au drame que vivent les migrants en mer, nous saluons la volonté de la Région de soutenir l’action de l’association SOS Méditerranée au titre de l’aide humanitaire d’urgence.

L’Etat a aujourd’hui la responsabilité de lui en donner les possibilités juridiques en lui accordant un pavillon français. En effet, suite à des manœuvres diplomatiques peu glorieuses du gouvernement italien, l’Aquarius a perdu son pavillon panaméen. L’Aquarius est donc bloqué depuis plusieurs semaines à Marseille. Cette mesure heurte nos consciences et nous commande d’agir, de porter secours aux secouristes.

Depuis janvier 2018, 2000 personnes sont mortes en Méditerranée véritable cimetière marin. Cette situation est inhumaine et insupportable et elle engage la responsabilité de notre pays.

L’Aquarius doit reprendre sa mission le plus vite possible : sauver des hommes, des femmes et des enfants qui se noient, conformément au droit international et à la Convention sur la recherche et le sauvetage maritime.

Le groupe Écologiste et Citoyen – EELV à la Région Nouvelle-Aquitaine