Journées portes ouvertes « semences fermières » – Laurence Motoman
Partager

Laurence Motoman représentait Jérôme Orvain, délégué à l’agroécologie et à l’agriculture biologique, à Lacépède (47) à l’occasion des portes ouvertes à la ferme consacrées aux semences fermières.
 
🗣 Explications et retour de Laurence Motoman : ces portes ouvertes sont organisées par les syndicats agricoles partout en France pour pallier l’annulation du salon de l’agriculture. Des agriculteurs, des scientifiques de l‘INRAE, des élus départementaux et nationaux se sont retrouvés pour échanger sur les problématiques agricoles et observer les démonstrations de trieurs mobiles sur des semences de soja.
Le réseau de semence fermière devra être davantage soutenu par la Région dans son développement (reproduction, conservation, mutualisation…) et pour le financement des recherches.
Dans sa stratégie 2030, la commission européenne vise le déclin de la diversité génétique et promeut l’utilisation de races et de variétés de culture traditionnelle. Elle met en avant les effets positifs pour la santé de la diversité génétique dans notre alimentation, offrant des régimes plus diversifiés, plus nutritifs et avec plus de goût.
Les semences fermières permettent aux paysans de réduire leurs coûts, de transmettre, de cultiver en agroécologie et pour le consommateur c’est une redécouverte des terroirs et de leurs productions.
Et n’oublions pas qu’Hippocrate prônait déjà en son temps (-470 av JC/-377 av JC) que « notre premier médicament est notre nourriture ».