Intervention sur l’appel à projets tiers-lieux 2019-2020
Partager

Intervention de Jean-louis Pagès en séance plénière du 17 décembre 2018


Monsieur le Président, cher·e·s collègues,

Le paysagiste et écologiste Gilles Clément fait la promotion des tiers paysages, ces zones intermédiaires, haies, marées, tourbières, et friches abandonnées où prospèrent la plus riche biodiversité, tout cela à l’écart des zones empoisonnées par l’agriculture intensive et l’artificialisation urbaine.

Notre groupe écologiste ne peut que se féliciter des aides à l’amorçage des tiers-lieux de co-working et de la volonté de notre institution de continuer à voir naître ces endroits où vont se tisser les liens nécessaires à la résilience des territoires, et pas seulement des liens purement professionnels, puisque les modes de gestion doivent en être collectifs. Au-delà d’un simple bureau où on partage des moyens, c’est là un vrai projet de territoire accompagné, aussi, par les collectivités territoriales.

Toutefois, nous espérons que les critères de maillage vont être un peu plus écologiques, car prendre 20 minutes de trajet en voiture comme taille de maillage postule que les co-travailleurs doivent avoir un véhicule, ce qui est assez discriminant, et surtout coûteux, comme le montre la désespérance des territoires ruraux qui ont subi un véritable déménagement.

Nous pensons qu’il serait plus judicieux de s’assurer que le tiers-lieu bénéficie d’une desserte par un transport en commun, à tout le moins être à portée d’un moyen de transport individuel décarboné, et travailler sur les zones qu’il peut, à contrario, irriguer ainsi et qui ne bénéficient pas d’un tiers-lieu.

Les enjeux de baisse drastique d’émissions de gaz à effet de serre seraient ainsi mieux prises en compte que les conditions environnementales prévues par le règlement et qui restent grandement à préciser.  On pourrait imaginer de cartographier l’ensemble des bâtiments situés dans ou autour des gares rurales pour ainsi inventer de nouveaux modèles d’intermodalité.

De même que Gilles Clément affirme que les tiers paysages constituent le réservoir génétique de la planète et l’espace du futur, le tiers-lieu est le réservoir des innovations sociales du territoire et l’espace des création d’emploi du futur.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]