Intervention de Thierry Perreau : conventions de partenariat en faveur du soutien à l’Économie sociale et solidaire et la mise en œuvre des clauses sociales d’insertion dans les marchés publics régionaux, entre la Région Nouvelle Aquitaine avec la Haute-Vienne et la Charente
Partager

Séance plénière du 3 juillet 2020

Monsieur le Président, cher.e.s collègues,

Depuis les années 70 avec le courant autogestionnaire, plusieurs lois dont la loi dite Hamon de 2014, permettent à l’ESS de renaître et se développer en conservant ses fondamentaux intacts. L’intervention de notre collègue Pascal Duforestel nous montre le chemin et l’engagement de notre collectivité pour cette renaissance de l’économie sociale et solidaire.

En Nouvelle-Aquitaine, les 14  CAE emploient plus de mille entrepreneurs pour 80 emplois d’encadrement, en 2019 elles ont généré 20 millions d’euros de chiffre d’affaire. Comme tant d’autres entreprises, la crise de la Covid a fragilisé ces structures.

Les structures d’insertion par l’activité économique ont elles aussi répondu présent et se sont montrées très réactives dans l’aide aux personnes en s’adaptant aux nouveaux protocoles ou par la fabrication de masques ou de visières. C’est le cas également de nombreux fablabs, tiers-lieux où makers et « bidouilleurs » ont su aussitôt apporter des outils originaux. Quant aux circuits-courts alimentaires, je ne vous détaillerai pas combien et comment ils ont montré leur capacité à nous produire, nous fournir, nous livrer des produits frais en quantité.

Toutes ses structures ont besoin d’être aidées et soutenues, mais surtout elles ont besoin d’être examinées, auscultées, écoutées et entendues car elles portent les ressorts d’une société plus humaine et surtout pérenne, où le besoin de produire ne poursuit pas le seul but du profit infini dans un monde aux ressources rares et fragiles.

Ces conventions sont particulièrement importantes car elles sont l’expression de la coopération au plus près, dans les territoires pour un avenir que les citoyens prennent en main par et pour eux mêmes .

Je vous remercie.
[Seul le prononcé fait foi]