Intervention de Stéphane Trifiletti : charte Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens.
Partager

Monsieur le président, cher.e.s collègues,

Nous voterons évidemment favorablement cette délibération très importante : signer cette charte « Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens » est un bel engagement annoncé dès le démarrage de NéoTerra.

L’intérêt de la charte, c’est d’enclencher une politique systémique sur les toxiques et la toxicité globale et non produit par produit : ce n’est pas la dose qui fait le poison mais la période d’exposition, la latence entre l’exposition et l’effet, avec des effets transgénérationnels très préoccupants en parallèle de « l’effet cocktail » qui reste très mal documenté.

Une fois de plus, cela pose la question concrète des nécessaires écosocioconditionnalités dans toutes nos politiques publiques. Nous sommes par conséquent très satisfaits de convoquer le levier de l’achat public et des cantines pour commencer notamment, mais conscient que ce n’est qu’une amorce si nous voulons réussir la rapide généralisation à toutes les politiques sectorielles comme envisagé.

Nous vous proposons d’ores et déjà monsieur le président de prolonger et consolider cette charte :

  • En actant dès à présent l’élaboration d’un bilan régional annuel ou bi-annuel portant sur les résultats et connaissances scientifiques dans ce domaine ;
  • En publiant un suivi annuel des avancées dans nos politiques sectorielles prenant en compte l’esprit de la Charte ;
  • En élaborant une cartographie dynamique à l’échelle de l’individu jusqu’à celle de la région ;
  • En indexant immédiatement cette délibération au Plan Pluriannuel d’Investissements (PPI) des lycées malheureusement non évoqué ici. Notre PPI doit intégrer cette charte pour garantir un cadre de vie sain pour les lycéens et les personnels. Un point de vigilance particulier donc concernant les matières premières usités comme plastifiants, solvants, peintures et colles.

Les attentes sociétales des Néo-Aquitains sur ces questions de santé-environnement dépassent le principe de précaution et doivent nous embarquer collectivement et irrémédiablement dans la transition écologique et solidaire pour tous.

En Nouvelle-Aquitaine comme ailleurs, plus aucun bébé ne doit naître pré-pollué, l’intégrité du génome humain doit être notre préoccupation majeure au même titre que l’érosion de la biodiversité et le dérèglement climatique.

Notre horizon, c’est un destin de santé conjointe avec Gaïa que l’on peut résumer ainsi : soigner la Terre pour guérir l’humain, soigner l’humain pour guérir la Terre.

En Nouvelle-Aquitaine comme ailleurs, plus aucun bébé ne doit naître pré-pollué

Je vous remercie.
[Seul le prononcé fait foi]