Intervention de Stéphane Trifiletti : avenant à la Convention Pluriannuelle de Partenariat entre la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Association Régionale des Fédérations Départementales de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de Nouvelle-Aquitaine 2018-2021
Partager

Monsieur le président, cher.e.s collègues,

Une sérieuse réserve notamment sur la troisième partie C de cette convention.

Nous pensons en effet qu’il est inopportun, voire qu’il y pourrait y avoir rupture d’égalité, à 3 mois de la respiration démocratique régionale de déplafonner les aides pour certaines structures et pas pour d’autres du même secteur, se situant sur le même champ de compétences d’Éducation Nature Environnement.

A 3 mois de la respiration démocratique cette délibération peut légitimement interroger quant au traitement différenciée de nos structures partenaires.

Outre le doublement de l’aide pour un seul type de structure présenté ici, nous sommes très surpris que l’on finance aussi de fait du fonctionnement, peu compatible avec l’esprit du règlement d’intervention Éducation Nature Environnement voté en décembre 2016.

Si le travail sérieux que mène les fédérations de pêche en éducation à l’environnement n’est évidemment pas en cause, le timing et la méthode interrogent.

Nous souhaitons toutefois sans dogmatisme accompagner toutes les structures qui contribuent à la compréhension des enjeux urgents / eau-climat-biodiversité dans nos territoires.

Nous voterons donc pour cette délibération.

Mais nous retiendrons la nécessité d’une nouvelle concertation équilibrée entre toutes les têtes de réseaux par le prochain exécutif pour inscrire pleinement nos politiques au service de la consolidation de l’intérêt général en phase avec nos communs NéoTerra pour la transition au delà de quelques intérêts particuliers à court terme.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]