Intervention de Léonore Moncond’huy sur la présentation du plan de reprise des activités touristiques
Partager

Séance plénière du 29 mai 2020

Monsieur le Président, cher.e.s collègues,

Le premier Ministre a annoncé hier la reprise de la plupart des activités touristiques à partir du 2 juin. C’est une très bonne nouvelle, qui nous offre la perspective d’un été déconfiné, et qui répond aux attentes des acteurs économiques de ce secteur majeur.

Néanmoins, les mois de crise passés, et les contraintes imposées par les consignes sanitaires, va lourdement affecter le secteur du tourisme, les grands acteurs, comme les plus petits, et tous les emplois qui y sont liés, quand bien même l’activité est à nouveau autorisée.

L’objectif, face à cette crise, pour notre Région, est de soutenir les acteurs du tourisme dans la reprise de leur activité, puis dans leur équilibre économique à long terme.

Pour le soutien à la reprise de l’activité, les mesures proposées vont dans le bon sens, et la réactivité avec laquelle elles seront déployées sera essentielle.

Cela n’enlève rien à la pertinence du plan dans son ensemble, mais je me réjouis en particulier de la prise en compte de la situation des acteurs de la jeunesse et de l’éducation populaire.

Aux côtés de nombreuses personnalités politiques et de la société civile, aux côtés des acteurs de la jeunesse et de l’éducation populaire de la Région qui sont mobilisés, cela fait plusieurs mois que nous portons un plaidoyer pour alerter sur les lourdes menaces qui pesaient sur ce secteur, qui fonctionne habituellement sans aide publique pour les séjours de vacances notamment.

Au-delà de l’impact économique de la crise sur les structures, les vacances au plein air, les séjours de vacances, font partie de notre imaginaire collectif de l’été, et ils répondent, cette année plus que les autres, à un vrai besoin éducatif pour les plus jeunes, mais aussi à une source de revenus pour de nombreux jeunes animateurs.

Dès demain, nous les aiderons à s’équiper pour adapter leurs activités aux contraintes sanitaires. Dès demain, nous proposons un chèque solidarité tourisme, qui aidera à la fois les familles à offrir des vacances à leurs enfants, et à la fois les structures à remplir leurs séjours.

Après l’été, viendra l’heure du bilan, et pour que tous les acteurs de la jeunesse et de l’éducation populaire passent l’été et qu’aucun ne manque à l’appel l’an prochain, nous avons obtenu la garantie qu’une aide à l’équilibre économique des structures pourra être envisagée pour la plénière de septembre. Nous nous y engagerons pleinement !

Ainsi, nous répondons à l’urgence de soutenir toutes les formes de tourisme, mais nous pouvons aussi voir cette crise comme l’opportunité de jeter un regard nouveau sur le tourisme que nous voulons pour notre territoire. Le tourisme international sera quasiment à néant cet été, et nous incite, de fait, à découvrir ou redécouvrir la Nouvelle-Aquitaine.

Le tourisme que nous vivrons cet été sera de fait plus responsable : un tourisme avec moins d’impact écologique, puisqu’avec un poids transport réduit, un tourisme dont nous espérons les bénéfices équitablement répartis sur le territoire ; un tourisme que nous espérons respectueux de nos côtes, de nos parcs naturels, pour que tourisme régional croissant ne rime pas avec destruction de ce patrimoine naturel qui fait notre richesse.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]

Une réflexion au sujet de “Intervention de Léonore Moncond’huy sur la présentation du plan de reprise des activités touristiques

Les commentaires sont fermés.