Intervention de Jérôme Orvain : prolongation du pacte d’ambition régionale 2017 – 2020 pour l’agriculture biologique en 2021 et 2022
Partager

Monsieur le président, cher.e.s collègues,

 

Cette délibération permet de prolonger le pacte ambition bio que nous avions voté en 2017 pour la période de la PAC allant de 2015 à 2020. N’ayant pas encore les éléments de la prochaine PAC et ayant encore pour 2 ans l’autorité de gestion du deuxième pilier de la PAC nous pouvons, avec le plan de relance actuel, prolonger ce pacte ambition bio jusqu’à fin 2022.

 

Au final nous aurons pendant 8 ans de 2015 à 2022  mené une politique agricole régionale sur la bio, notamment en accompagnant tous les agriculteurs 100 % bio. Je trouve, comme le savent les producteurs, qu’une politique sur le long terme permet une visibilité, un engagement et une confiance dans ce que sera aujourd’hui et demain. Accompagner toute une filière de l’amont à l’aval, de la production à la consommation, en passant par les outils de transformation permet un réel développement.

 

De 5 % des surfaces au départ, nous sommes aujourd’hui a 8,2 % nous atteindrons les 11 % fin 2022.
Le marché des produits bio passe de 0,8 M€ à 1,7 M€ et nous atteindrons les 2,5 M€ fin 2022.

 

De plus tous les acteurs réunis au sein de la CORAB (Commission régionale de l’agriculture biologique), que j’ai animée, ont participé à cette rédaction et chacun s’engage à :
    • Développer les productions ;
    • Structurer les filières de l’amont vers l’aval ;
    • Promouvoir les produits bio régionaux ;
    • Mettre en œuvre ce pacte.

 

Sont signataires la Région, la DRAAF, les deux agences de l’eau, l’inter-profession Interbio, Bio Nouvelle-Aquitaine, la Chambre régionale d’agriculture, et également, depuis peu, la Coopération agricole régionale.

 

Ce pacte permet aussi au sein de nos lycées de manger bio avec l’objectif d’atteindre les 20 % en 2022 de produit bio à la cantine, de soutenir la marque bio sud ouest, le label TBE (Territoire Bio Engagé), de motiver les fermes des lycées agricoles vers l’exemplarité, de soutenir la transformation bio dans l’agroalimentaire, de prioriser la reprise du foncier en bio, d’accompagner les organismes professionnels agricoles qui agissent dans ce domaine.

 

Ce pacte ambition bio est une véritable reconnaissance des aménités positives que nous apporte l’agriculture biologique : non pollution des sols et des eaux, une santé environnementale et humaines de qualité, une alimentation saine et de proximité , une économie sur nos terroirs, des emplois locaux…

 

L’agriculture biologique n’est pas, n’est plus un gros mot mais une proposition concrète pour la prochaine PAC allant vers un meilleur soutien aux petites fermes et pour une orientation nette sur l’agroécologie et l’agriculture bio.

 

Avec ce pacte ambition bio nous pouvons maintenant porter le souhait et des propositions pour que la Région conserve la gestion des fonds européens afin de maîtriser une politique agricole régionale ambitieuse et clairement orientée vers la transition agricole.

 

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]