Intervention de Jean-François Blanco : délégation du président pour ester en justice au nom de la région Nouvelle-Aquitaine
Partager

Monsieur le président, cher.e.s collègues,

En octobre 2018, à l’initiative de notre groupe, notre Région accordait une aide de 50 000 euros à l’association SOS Méditerranée.
Ce soutien était, plus précisément, destiné à compenser les surcoûts imposés au navire humanitaire Aquarius confronté, en juin 2018, à une véritable errance maritime en raison de la fermeture des ports du pourtour méditerranéen.

Les élus du Rassemblement National avait engagé un recours en annulation de cette délibération devant le Tribunal Administratif de Bordeaux.

Ce recours a été rejeté.

Ce jugement mérite d’être salué à plusieurs titres. Tout d’abord, car il tient en échec la volonté du Rassemblement National d’interdire la mise en œuvre du devoir de secours maritime.

Ensuite, car il consolide sur le plan juridique la capacité d’intervention de notre Région sur le plan humanitaire pour venir en aide aux exilé.e.s qui fuient les guerres, la violence et la misère.

Cette décision crée une jurisprudence qui nous permettra de poursuivre, lors du prochain mandat, notre soutien aux victimes qui tentent désespérément de trouver refuge sur notre sol.

Nous n’acceptons pas et nous n’accepterons jamais que la Méditerranée soit transformée en cimetière marin pour des milliers d’exilés.

Face à ce drame notre devoir est de secourir et d’aider au secours.

L’Histoire nous jugera. Nous savons qu’elle a, toujours, condamné l’extrême-droite.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]