Intervention de Christine Moebs : plan de transitions et de reconquête technologique
Partager

Séance plénière du 3 juillet 2020

Monsieur le Président, cher.e.s collègues,

Tout d’abord, et vous ne serez pas surpris nous aurions préféré que cette délibération soit nommée « urgence écologique et sociale : plan de transition pour une résilience de la Région ».

Le mot « écologie » est malheureusement absent dans le titre et l’expression « reconquête technologique » rappelle trop le monde d’avant ! Je rappelle que cette crise sanitaire est également liée en partie à la destruction d’espaces naturels et à un système économique mondial qui épuise les ressources de notre planète.

Encourager les circuits courts, ouvrir les aides aux entreprises du champs de l’ESS, stimuler l’émergence de Territoires Zéro Chômeurs, proposer des dispositifs de reconversions des entreprises aéronautiques, la feuille de route de la construction durable sont des mesures qui vont dans le bon sens pour aller vers la résilience de notre région, prendre un autre chemin, créer des emplois « durables » et non délocalisables.

Pour les 4 défis, nous aurions aimé plus de mesures concrètes pour rétablir la place de la nature, la préservation des ressources, un soutien plus fort à l’économie circulaire et que l’écologie soit l’armature de ce plan de transition !

En revanche, l’avenir des emplois dans les associations, malgré ces mesures de transition dans le plan d’urgence, est toujours fortement menacé après 2021 !

Pour le transport, les biocarburants n’ont malheureusement rien de bio, au contraire, ce sont des agro-carburants dans la continuité d’une agriculture productiviste !

Le soutien à l’Oleo100, issu de la culture du colza, est là un exemple concret de ce que l’on doit pas poursuivre. Dès 2010, l’Ademe a montré que ce biocarburant n’avait pas une analyse de cycle de vie des véhicules (ACV) pertinent et les réglementations européennes vont interdire ces biocarburants de première génération dès 2025 ! 

Pour toutes ces raisons nous nous abstiendrons sur ce plan de transition.

Je vous remercie.
[Seul le prononcé fait foi]