Intervention de Alice Leiciagueçahar : langues et cultures régionales – Feuille de route 2021-2024
Partager

Monsieur le président, cher.e.s collègues,

Nous nous félicitons de cette feuille de route qui prolonge un soutien fort de la Région à la préservation et au développement des langues régionales. J’ai été témoin direct de l’évolution des politiques publiques en faveur des langues régionales, ayant connu l’introduction de l’enseignement en langue basque au sein de l’école publique comme parent d’abord, comme enseignante ensuite.

C’est une ambition forte pour le patrimoine immatériel de nos terroirs.

Je lis dans cette feuille de route que la Région est légitime à intervenir auprès du législateur, je cite :  « pour obtenir l’inscription de droits opposables en faveur des langues de France dans la Constitution, la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires et l’adoption d’une loi-cadre pour les langues de France. » Nous ne pouvons que l’y encourager.

Il est insupportable que, après plus de 35 ans d’enseignement en langue régionale, pour ne parler que de l’école publique, une réforme du lycée n’en tienne aucun cas et vienne fragiliser des acquis patiemment élaborés.

C’est un beau signal pour la postérité afin d’enrayer la diminution du nombre de locuteurs et cette feuille de route est un joli clin d’œil aux générations nouvelles qui ont bien besoin de notre considération et notre bienveillance pour un patrimoine vivant et dont elles pourront être fières.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]