Incendies en Gironde : les écologistes de la Région apportent leur soutien aux pompiers et habitants mobilisés
Partager

En réaction aux énormes incendies qui font rage depuis hier après-midi en Gironde dans un contexte de fort épisode caniculaire, les élu·e·s écologistes du Conseil régional apportent leur profond soutien aux pompiers mobilisés et aux habitants, et rappellent l’importance de se lancer dans une lutte ambitieuse contre le dérèglement climatique. 

1 800 hectares de forêts sont partis en fumée, entre Landiras, le Médoc et La Teste-de-Buch depuis mardi 12 juillet, entraînant des conséquences désastreuses et une vigilance orange canicule. Des milliers d’habitants et de vacanciers ont dû être évacués et déplacés en lieux sûrs.

Les incendies sévissent encore cet après-midi et des milliers d’hectares sont encore menacés. Nous savons que le départ de l’incendie à La Teste-de-Buche provient d’un accident d’origine humaine.

« Subir les conséquences du dérèglement climatique se conjugue dorénavant au présent, s’inquiète Nicolas Thierry, élu régional et député de Gironde. Ces phénomènes, qui devraient rester exceptionnels, tendent malheureusement à se normaliser. La dernière fenêtre pour agir se réduit drastiquement. Il n’est plus temps de tergiverser face au changement climatique » poursuit-il.

« Ces phénomènes qui se déclenchent et se propagent sur des espaces de monocultures de pins doivent nous faire réfléchir à la façon de travailler l’adaptation de nos forêts pour les préserver des grands bouleversements à venir. Nous devons préparer les peuplements forestiers, en diversifiant leur végétation, afin de ralentir l’expansion des incendies forestiers » explique Laurence Motoman, élue écologiste des Landes et membre de la commission Agriculture & Forêts.

 

Le groupe écologiste, solidaire et citoyen au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine