Espionnage du père de Julien Le Guet : un « Bassines Gate » ?
Partager

 

Le groupe écologiste, solidaire et citoyen de la Région Nouvelle Aquitaine appelle à l’ouverture immédiate d’une enquête, suite à la découverte de matériel de surveillance à proximité du domicile du père de Julien Le Guet, porte-parole et figure de proue du collectif « Bassines non merci ».

 

« Devant ces faits gravissimes, notre groupe rappelle que l’espionnage de nature idéologique ne saurait être toléré dans un état de droit. Si cela était avéré, il y aurait un véritable « bassines gate » que la justice devrait sanctionner fermement », s’indigne Stéphane Trifiletti, conseiller régional de Charente maritime.

 

« Surveiller ainsi les proches d’un leader d’une lutte écologiste, cela ressemble beaucoup à une tentative d’intimidation comme cela se pratique malheureusement dans de nombreux pays peu soucieux de liberté d’expression… C’est un comble que celles et ceux qui militent pour nous éviter des désastres écologiques se retrouvent menacés », poursuit Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres.

 

Le groupe écologiste du conseil régional se mobilisera le week-end prochain lors de la grande manifestation contre les méga-bassines, à La Rochénard (Deux-Sèvres).