Appel à manifestation d’intérêts (AMI) en faveur des lycées de la Nouvelle-Aquitaine
Partager

Intervention de Stéphane Trifiletti en séance plénière du 21 octobre 2019

Monsieur le président, monsieur le vice-président, chèrEs collègues,

Pour répondre à la nécessaire transition énergétique et écologique, la Région a souhaité que des études scientifiques soient menées et deux rapports ont été établis autour d’Ecobiose en faveur de la préservation de la biodiversité, et d’AcclimaTerra pour l’adaptation aux changements climatiques.

A ce titre, la Région et les autorités académiques ont engagé une réflexion pour mieux intégrer ces enjeux et travaux au sein des lycées et auprès des lycéens et apprentis dans un Appel à Manifestation d’Intérêt : l’AMI Sciences Grandeur Nature.

Cette ambition permet de mieux répondre au défi numéro 1 de l’ambition numéro 1 de la feuille de route régionale NéoTerra « Favoriser l’engagement citoyen pour accélérer la transition écologique ».

L’AMI a pour objectifs d’ accompagner la vulgarisation scientifique des enjeux biodiversité et changement climatique auprès des lycéens et apprentis afin de les rendre acteurs du changement en accompagnant leurs projets.

Cet AMI s’appuiera sur :

  1. une diffusion des savoirs scientifiques et le plaisir de communiquer les sciences (vulgarisation, médiation scientifique) ;
  2. un esprit scientifique (expérimentation et démarche d’investigation scientifique) ;
  3. la pratique de la gestion de projet (diagnostic, analyse, solution, communication) ;
  4. un esprit critique (recherche argumentée et lutte contre les idées reçues et les conceptions erronées et autres fake news) ;
  5. un esprit responsable et civique (débat, confrontation des représentations et des perceptions).

Il ne s’agit pas d’imposer dans les établissements un dispositif de vulgarisation, mais plutôt de proposer un cadre via une grille d’analyse permettant de faire émerger de bons projets. Il s’agit également d’apporter une réponse globale, cohérente et lisible de la Région en association étroite avec les 3 rectorats et la DRAAF.

Cet A.M.I doit aussi concourir à améliorer les compétences de tous les acteurs interragissants avec les projets lycéens : professeurs, animateurs, services civiques, référents jeunesses, associations, agents techniques des lycées sur les enjeux des rapports AcclimaTerra et Ecobiose.

Ces savoirs et savoir-faire peut être consolidés auprès des Rectorats, de l’IFREE, de la Maison pour la Science notamment.

Une convention permettra de s’appuyer sur l’expertise des autorités académiques et de la Région pour partager grille d’analyse et sélection des projets. Elle sera basée sur :

  • L’intégration des enjeux Acclimaterra et Ecobiose auprès des lycéens et apprentis : pratique de l’expérimentation scientifique allié à la gestion de projet. Temps de découverte des Sciences par la pratique (diagnostic, inventaire) et par l’expérientiel d’un site naturel ou de production d’énergie en intégrant possiblement les supports type sciences participatives.
  • La confrontation des représentations des lycéens entre eux puis auprès d’un scientifique. Le choix d’un engagement en faveur de la biodiversité ou du climat doit permettre aux lycéens de s’impliquer dans un projet devant obligatoirement prendre corps dans l’établissement ou l’environnement proche du lycée. Le projet doit déboucher sur une prise de parole publique auprès des autres classes de l’établissement ou dans le territoire concerné via une action de communication.
  • Une mutualisation lors de journées de rassemblement des lycéens pour valoriser leurs projets sera encouragé.

Nous vous proposons via cet A.M.I une aide par projet plafonnée à 5 000 € pour un taux d’intervention maximum de 80 % avec des déplacements plafonnés à 500 €.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]