Rapport sur la situation en matière d’égalité femmes/hommes en 2018
Partager

Intervention de Jean-Louis Pagès en séance plénière du 22 octobre 2018


Monsieur le président, chèr·e·s collègues,

Nous saluons la nomination de Caroline Calbo, qui est un bon signal pour briser le plafond de verre cité dans le rapport, même si son intérim est peut-être par définition fugace. En revanche pérenne reste le travail mené ici pour l’égalité homme-femme et la lutte contre les discriminations, sans les détails je veux souligner la mise en place du Comite de pilotage du plan d’actions qui va suivre nos dans ce domaine dans l’institution, mais surtout dans les secteurs où nous sommes impliqués.

Toutefois le plan d’action, pour illustrer la nécessité de lutter contre les inégalités, affirme que  » la réduction des inégalités ouvre sur des gains potentiels de croissance « . Nous ne sommes pas sûrs de cette corrélation, et comme l’écrit Guy Allègre, chercheur à Sciences Po, « les canaux reliant inégalités et croissance semblent trop complexes pour pouvoir estimer de façon économétrique un impact causal plutôt qu’une corrélation. » D’ailleurs nous savons que le monde n’a jamais été aussi riche, et que les inégalités n’ont jamais été aussi fortes depuis le début de l’humanité.

Nous autres écologistes proposons indépendamment des raisons éthiques qui devraient être largement suffisantes, pour la réduction des inégalités, et principalement les inégalités homme-femme en Nouvelle-Aquitaine mais aussi sur notre planète, ce qui est un enjeu climatique. L’étude Drawdown menée par plusieurs centaines de scientifiques a pondéré les impacts d’actions concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique, et bien cher.e.s collègues parmi les six premières elle place l’éducation des filles, et leur accès au marché du travail et à la maîtrise de leur fécondité.

Le combat pour l’égalité est un vrai combat écologiste.

Pour terminer, vu l’avancement très satisfaisant de ce chantier, nous pensons que notre Région pourrait être la première à obtenir la certification AFNOR-Egalite qui nous permettrait d’affiner encore nos bonnes pratiques.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]