Suite du feuilleton « Les élu-e-s écologistes à la Région volent au secours de la forêt millénaire de Rochechouart »
Partager

Suite du feuilleton « Les élu-e-s écologistes à la Région volent au secours de la forêt millénaire de Rochechouart (Haute-Vienne) » sur France 3.

Rappel des faits : Nicolas THIERRY, vice-président EELV en charge de l’environnement et de la biodiversité, ayant appris la vente imminente de cette forêt, pour une exploitation industrielle du bois, a lancé l’alerte, très vite relayée par une forte mobilisation citoyenne.

Située à Rochechouart, sur le territoire du Parc naturel régional Périgord-Limousin, cette forêt de 40ha est probablement l’une des plus vieilles de la Région Nouvelle-Aquitaine. Elle abrite une faune et une flore extrêmement rares. Plusieurs espèces inscrites sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature y ont trouvé refuge : le sonneur à ventre jaune, le grand rhinolophe, la fauvette pitchou, la locustelle tachetée, l’engoulevent d’Europe.

Seule solution pour préserver cette forêt remarquable, les collectivités publiques doivent se porter acquéreuses, afin de mettre en place une gestion durable et respectueuse des écosystèmes.

« Il est souhaitable que la Région, l’État et la commune de Rochechouart s’associent pour une gestion sur le long terme, une restauration et une préservation de ce site unique en terme de biodiversité. Cette gestion pourrait être assurée par le Conservatoire d’Espaces Naturels en partenariat avec la Commune de Rochechouart, le PNR Périgord Limousin et la Région Nouvelle-Aquitaine », propose Nicolas Thierry.

« Comme le temps presse, afin de concrétiser cette acquisition, une opération de financement participatif vient d’être lancée par l’association « Vivre le Parc Périgord Limousin » pour aider au plus vite les pouvoirs publics à se substituer à l’actuel acheteur » précise Jean-louis Pagès, conseiller régional EELV de la Haute-Vienne.

En outre, le groupe écologiste et citoyen du Conseil régional présentera dans les semaines à venir à l’assemblée de Nouvelle-Aquitaine une série de propositions afin que notre patrimoine naturel le plus remarquable fasse l’objet d’une protection renforcée.

Les écologistes se réjouissent de la mobilisation citoyenne autour de ce cas très emblématique qui témoigne que la biodiversité de nos terroirs est un bien commun à préserver.

Le Groupe Écologiste et Citoyen – EELV à la Région Nouvelle-Aquitaine.