Intervention d’Alice Leiciagueçahar sur la motion contre l’utilisation de permis exclusifs de recherche (PER) de minerais et l’exploitation minière en Nouvelle-Aquitaine
Partager

Par Alice Leiciagueçahar – Intervention en séance plénière du 13 février 2017

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Nous souhaitons interpeller cette assemblée sur ces deux projets de mines au Pays Basque et en Creuse, mais nous n’oublions pas le site de Bonneval déposé par la société « Cordier Mines », situé à cheval entre la Haute-Vienne et la Dordogne, qui couvre un périmètre de 262 km² et qui empiète sur le Parc Naturel Régional Périgord Limousin. Ce permis exclusif de recherche (PER) a été accordé par arrêté le 22 décembre 2016.

Les dégâts générés risquent d’être considérables en termes de pollution des rivières, de l’eau potable, des sols, de destruction des sols et de déchets générés. Le recours au cyanure et à l’arsenic sont des pratiques catastrophiques

Catastrophe pour la biodiversité : faune et flore

Catastrophe pour le tourisme et l’agriculture avec notamment présence d’AOC Ossau-Iraty, Piments d’Espelette en Pays Basque

Nous souhaitons rappeler qu’en termes d’emploi, l’opportunité de tels projets est quasiment nulle du fait de la mécanisation des procédés d’exploitation. Nous souhaitons au contraire mettre en lumière l’énorme potentiel des emplois liés à l’économie circulaire et à la filière de récupération des métaux rare. Cette économie est souvent d’ailleurs un bon support d’activité pour les entreprises d’insertion.

Nous déplorons le fait que les populations lorsqu’elles sont consultées ne soient pas entendues, puisque les permis de recherche sont généralement accordés à l’issue des enquêtes publiques

Nous déplorons également que la proposition de loi « d’adaptation du code minier au droit de l’environnement » arrive si tardivement alors que les questions soulevées sont posées depuis plus de 5 ans. Son adoption définitive risque d’être impossible d’ici la fin de la législature

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]