La Région doit s’engager dans une stratégie d’alternative au transport aérien
Partager

communiqué de presse
23 octobre 2017

La Région Nouvelle-Aquitaine porte pour la première fois une stratégie aéroportuaire cohérente à l’échelle régionale. Si on peut considérer que cette harmonisation impulse la transition vers un transport aérien plus raisonné, nous, conseillers régionaux écologistes de Nouvelle-Aquitaine, ferons tout pour que la Région Nouvelle-Aquitaine affirme plus résolument une ambition de réduction drastique du financement du transport aérien.

Le transport aérien a des conséquences catastrophiques sur le dérèglement climatique, alors même qu’il bénéficie d’une exonération de taxe carbone et sur le kérosène, d’une TVA réduite, de très fortes subventions publiques des aéroports… Ces privilèges, profondément inégalitaires, encouragent artificiellement l’attractivité du transport aérien.

Face à ces évidences scientifiques, alors que des solutions existent, poursuivre l’engagement en faveur du transport aérien est purement irresponsable et coupable envers les générations futures. Dans le seul scénario de transition énergétique qui permette d’arriver à 100 % d’énergies renouvelables en 2050, celui de l’association NégaWatt, les vols intérieurs et de courte distance sont exclus : le transport aérien doit être strictement réservé aux longs trajets pour lesquels il n’existe pas d’alternative équivalente en termes de confort.

Nous appelons l’ensemble de nos collègues élus à adopter une vision de long terme, au-delà des intérêts immédiats de quelques-uns, et à s’engager courageusement dans une stratégie d’alternative au transport aérien.

Groupe écologiste et citoyen EELV à la Région Nouvelle-Aquitaine