Intervention relative à l’adoption du règlement d’intervention des aides aux entreprises du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine
Partager

Par Lionel Frel – Intervention en séance plénière du 13 janvier 2017

Cher Président, cher-es collègues,

Je voudrais saluer la méthode employée pour l’élaboration de ce règlement d’intervention. Comme pour le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), nous ne pouvons que nous féliciter de l’esprit de co-construction dans lequel ce document si important a été bâti. Nous ne pouvons aussi que saluer la démarche d’harmonisation qui tend à faire de ce document un marqueur de plus de l’action déterminée de la majorité  de notre Conseil régional en matière d’action économique.
Nous voulons dire notre satisfaction d’avoir pris toute notre part dans la construction de ce règlement d’intervention. Les éléments apportés par les élu-e-s écologistes permettent des avancées significatives avec notamment plus de conditionnalités sociales et écologiques. Notre règlement, nos aides montrent ainsi clairement qu’un modèle de développement économique sans autres règles que la loi du plus fort mâtiné d’une espèce de main invisible n’est pas le modèle que nous voulons.
Nous savons que ce règlement, loin d’être un document figé évoluera, pour mieux accompagner les enjeux de demain. A titre d’exemple, nous savons d’ores et déjà que nos propositions non encore retenues en matière de politique agricole seront retravaillées. Il est nécessaire  de prendre pleinement en compte les orientations nouvelles que la Région souhaite en ce domaine.
En effet, il faut développer un lien fort entre agriculture et alimentation. Il faut investir davantage dans la vraie agriculture innovante, celle qui permet à l’agriculteur de vivre de son travail, aux français de consommer des produits en toute confiance. Il faut davantage investir dans l’agriculture qui protège les hommes et les femmes qui y travaillent mais aussi notre environnement et en premier lieu notre eau. Il faut mieux accompagner encore l’agriculture choisie par tant de professionnels qui s’engagent résolument dans la voie d’une agriculture biologique ou à taille humaine.
Dans ce domaine, comme dans d’autres, ce règlement s’adaptera, évoluera, il n’est pas gravé dans la pierre, il est le marqueur de notre volonté et de nos engagements.
Je vous remercie.
[Seul le prononcé fait foi]