Intervention relative à la création du syndicat mixte intermodal de Nouvelle-Aquitaine
Partager

Intervention de Christine Moebs en séance plénière du 26 mars 2018

Monsieur le président, chèr·e·s collègues,

Nous nous réjouissons de la création de ce syndicat mixte intermodal de Nouvelle-Aquitaine qui va permettre la mise en œuvre d’un projet de mobilités au service des néo-Aquitains.

Les écologistes soutiennent depuis longtemps la nécessité de se doter d’outils pour construire et offrir un service de mobilité au sein de notre Région pour offrir un moyen de se déplacer en utilisant des solutions de mobilités actives (vélo…) et les nouveaux modes collaboratifs (auto-partage, co-voiturage…) permettant de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de se déplacer facilement sans utiliser sa voiture.

La création de ce syndicat va permettre d’élaborer et d’affirmer une politique de « service public » pour chaque citoyen de la Région.

C’est une véritable opportunité de créer une stratégie fédératrice du développement de l’intermodalité en Nouvelle-Aquitaine. Une majorité d’autorités organisatrices de transports (AOT) souhaite rejoindre le syndicat mixte. Pour pouvoir permettre la mise en œuvre d’un projet global, efficace et ambitieux de mobilité, nous proposons de réfléchir à la mise en place d’une conférence des AOT, membres ou pas, du syndicat mixte pour en parallèle, dessiner des mobilités pour toutes et tous.

La gouvernance dans ce projet est importante et nous soulignons par exemple que la Région portera 50% du financement du syndicat mixte et ne disposera que de 36 voix sur 103.

C’est un acte fort de démocratie pour que les AOT soient partie prenante et puissent construire des politiques au niveau des bassins de mobilité.

Pour toutes ces raisons, notre groupe écologiste et citoyen, votera pour cette délibération.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]