Intervention relative à la convention de partenariat 2018-2020 entre la Région Nouvelle-Aquitaine et le Conservatoire du littoral
Partager

Intervention de Vital Baude en séance plénière du 26 mars 2018

Monsieur le président, chèr·e·s collègues,

Une convention similaire existait préalablement entre l’ex-Région Aquitaine et la délégation aquitaine du Conservatoire du littoral qui s’étendait jusqu’à 2020.
Cette délibération vous propose une nouvelle convention afin de se substituer à la précédente pour la période 2018 – 2020 et couvrir ainsi l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.
Elle vous propose un partenariat avec les délégations :
  • Aquitaine ;
  • Centre-Atlantique (partie Charente Maritime) ;
  • Grands lacs (pour les lacs intérieurs de plus de 1000 ha) et notamment Vassivière.
L’objectif de cette convention est une gestion intégrée de ces espaces littoraux et lacustres grâce à :
  • La protection foncière et gestion durable de ces espaces naturels ;
  • La mise en valeur culturelle et touristique ;
  • L’intégration de la protection dans les politiques d’aménagement des territoires ;
  • La mise en valeur de la richesse et de la diversité des espaces naturels ;
  • L’adaptation au changement climatique.
J’ajoute que, si la préservation du littoral est bien évidemment au cœur de cette convention, les usages et l’organisation des activités humaines (loisirs ou professionnels) sont également évoqués.

Les moyens envisagés permettront de possibles soutiens aux programmes d’actions du Conservatoire du littoral, mais aussi auprès des gestionnaires de sites. Au-delà des accompagnements financiers, la volonté est bien de mener des réflexions communes sur les politiques de protection et d’aménagement du littoral régional.

Je voudrais compléter au sujet des moyens de l’ancienne convention : elle permettait d’accompagner des projets et prenait financièrement en charge une partie du fonctionnement de la délégation aquitaine (pour consolider sa création), désormais ça ne sera plus le cas avec cette convention qui réserve notre accompagnement à des logiques de projets.

L’étape d’après, c’est un travail entre la Région et les trois délégations pour définir un programme intégrant la poursuite d’un certain nombre de projets et sur cette base en accompagner de nouveaux qui feront, dans tous les cas, l’objet d’un passage en commission permanente.

Voila pour ce partenariat très transversal permettant d’agir sur l’aménagement, l’accueil du public, l’éducation à l’environnement, la préservation de la biodiversité ou l’adaptation aux changements climatiques sur le littoral régional… en cohérence totale donc avec nos différentes politiques.

Je vous remercie.
[Seul le prononcé fait foi]