Intervention d’introduction
Partager

Intervention de Lionel Frel en séance plénière du 18 décembre 2017

Monsieur le président, chèr·e·s collègues,

Une longue plénière du Conseil régional va s’ouvrir. 47 dossiers seront présentés aux votes de l’Assemblée. 47 dossiers, c’est le signe d’une majorité qui travaille. 47 dossiers, c’est le signe que le très vaste travail d’harmonisation des politiques des trois anciennes Régions avance.

Le travail d’harmonisation concernant les versements tiers et les conditions de travail des agents est en route. Une grande partie des dossiers a été réglée grâce à un travail partenarial entre les services et les syndicats, sous l’égide de Pierre Chéret.

Il reste des dossiers complexes qui demandent encore du travail et de la concertation, comme celui du temps de travail et la prise en compte de la pénibilité, et il nous faudra y revenir cette année. Contrairement aux discours populistes que la droite tient, la Région Nouvelle-Aquitaine a la chance d’avoir des agents territoriaux exemplaires au service de nos concitoyens. Beaucoup d’entre eux, notamment ceux des lycées, occupent des métiers tellement difficiles, mais tellement nécessaires.

47 dossiers dont les délibérations relatives au troisième budget que nous votons. 47 dossiers, donc, un budget, le troisième, sont aussi les signes d’une majorité toujours soudée où chacun a sa place et peut exprimer quand même son individualité, voire ses désaccords. Une majorité soudée, car unie sur l’essentiel, celle du sens de l’intérêt général au service de chacun de nos concitoyens pour plus de justice sociale et une prise en compte de défis qui nous attendent.

Et en premier lieu, de ces défis, les questions de la chute de la biodiversité et de la question climatique. Tous les signes sont au rouge : jamais la faune et la flore n’ont connu un tel effondrement, et c’est maintenant un réchauffement climatique de l’ordre de +5° que les scientifiques envisagent.

Il y a donc une urgence à agir résolument pour la transition écologique de toute la société pour la protection de notre biodiversité pour les générations futures.

Et pour relever ces défis, parmi les 47 dossiers, il y a une série de délibérations qui continuent d’engager la Région dans la transition écologique et énergétique avec le vote de la stratégie en faveur de la biodiversité, le règlement intérieur trames vertes et bleues, mais aussi pour le règlement intérieur pour la préservation du littoral, les contrats de parcs naturels régionaux, on leur donne de la visibilité pluriannuelle.

C’est aussi la mise en place d’un dispositif qui va conforter l’action volontariste de la Région en matière de transition écologique et énergétique avec le dispositif de caisse d’avance pour la rénovation thermique, qui est à la fois un dispositif écologique et économique et d’équité sociale.

Sur ce point, la Région avance, la majorité avance et on ne peut que regretter que l’opposition, à travers le dépôt d’une motion populiste dictée par le lobby électronucléaire. Une motion qui s’oppose donc au développement de la filière de l’éolien.

L’opposition montre qu’elle n’est toujours pas entrée dans le XXI° siècle et les défis qui nous attendent, soyons-en sûrs, le XXI° siècle sera écologiste ou ne sera pas.

Je vous remercie.

[Seul le prononcé fait foi]