Eau en Nouvelle-Aquitaine : une nécessaire concertation prenant en compte tous les usages
Partager

Nicolas Thierry, Léonore Moncond’huy, Stéphane Trifiletti et Nicolas Gamache ont tenu une conférence de presse à Niort, à l’invitation d’Europe Écologie – Les Verts Deux-Sèvres, pour présenter la concertation sur l’eau mise en place par la Région Nouvelle-Aquitaine, à la veille de la clôture de l’enquête publique concernant la création de 19 réserves collectives de substitution sur le bassin de la Sèvre niortaise et de Marais Poitevin.

La préservation de la ressource en eau (quantité et qualité) constitue en effet un enjeu transversal majeur pour la Région Nouvelle-Aquitaine.

Il importe aujourd’hui à la nouvelle collectivité régionale de définir une politique érigeant l’eau comme un bien commun de l’humanité.

La Région se positionne comme un acteur fort en termes de gouvernance, d’initiatives, au service de ces territoires confrontés à de fortes tensions sur la ressource en eau et à des dégradations de sa qualité, le tout dans une perspective de développement économique durable.

Cette large concertation se déroulera jusqu’en septembre 2017 et la Région Nouvelle-Aquitaine possèdera alors un véritable outil d’anticipation pour la gestion de l’eau.

A partir d’un état des lieux partagé faisant émerger des priorités d’orientations, des axes stratégiques seront définis, réelle colonne vertébrale de sa nouvelle politique de l’eau. Elle sera reliée à l’adaptation au changement climatique ainsi qu’à l’indispensable préservation de la biodiversité, au sujet desquels deux autres chantiers ont été engagés : un GIEC régional sur les impacts du changement climatique (Acclimaterra) et une étude scientifique sur les enjeux de la biodiversité en Nouvelle-Aquitaine.

Une nouvelle politique de l’eau en découlera, qui se traduira dans le règlement d’intervention de la Région ainsi que dans le cadre budgétaire de son action.

C’est la raison pour laquelle le groupe des élu-e-s régionaux écologistes a déposé un avis à l’enquête publique proposant de suspendre le projet, pour permettre l’élaboration d’un véritable projet de territoire prenant en compte tous les usages de l’eau.

 

Nicolas Thierry, conseiller régional de Gironde, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité
Léonore Moncond’huy, conseillère régionale de la Vienne, déléguée à la vie associative et au service civique
Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres, délégué au patrimoine naturel
Stéphane Trifiletti, conseiller régional de Charente maritime, en charge de l’éducation à l’environnement
Françoise Coutant, conseillère régionale de Charente, vice-présidente en charge de l’énergie et du climat
Lionel Frel, conseiller régional de Dordogne, président du groupe écologiste et citoyen

Voir l’avis du groupe déposé à l’enquête publique :

AvisEnquêtepubliqueRéservesdesubstitutionDeux Sèvres by agnes_sejournet on Scribd