Eau – 26 septembre 2017 – Niort
Partager

Stéphane Trifiletti présent à Niort pour rappeler que « l’eau est notre bien commun ; par conséquent elle ne peut être accaparée par quelques uns.

Une infime minorité ne peut gaspiller l’eau et l’argent public, pourtant rares, à son seul profit.

Une artificialisation des milieux, la dégradation des ressources en eau au niveau qualitatif et quantitatif dans le contexte du dérèglement climatique, une consommation croissante d’énergie, la concentration des moyens de production va à l’encontre des nécessaires choix agroécologiques que nous devons mener. (comme le scénario Afterres 2050 par exemple)

Une société démocratique moderne ne peut dépenser des millions d’euros pour favoriser des activités polluantes et, dans le même temps, dépenser des millions d’euros pour lutter contre les pollutions engendrées !!!

Les retenues de substitution ne sont pas remplies par de l’eau de pluie mais par des prélèvements dans les nappes aquifères et donc dans des réserves qui alimentent les cours d’eau en période d’étiage…
Dans certains cas de plus en plus fréquents, il ne sera même pas possible de les remplir car les niveaux en hiver sont insuffisants dans ces nappes !

Par pragmatisme citoyen, loin de toute idéologie nous devons défendre une gestion équilibrée de l’eau qui respecte l’esprit de la loi française :

  • prioriser les usages pour l’eau potable ;
  • privilégier les continuités écologiques ;
  • favoriser des activités économiques respectueuses de la ressource en qualité et dont la quantité sur Terre est finie (on ne peut pas « créer » de la ressource comme on entend encore quelquefois…).