Compte-rendu de la séance plénière du 26 mars 2018
Partager

La première séance plénière de l’année a permis l’examen de 45  dossiers, ainsi que de nombreuses motions, pendant les presque 10 heures de cette session.

Avant que ne soient entamés les débats, les élu·e·s ont respecté une minute de silence en hommage à Marie Aphatie, maire de Saint-Vincent-de-Tyrosse, décédée au début du mois de mars, ainsi qu’aux victimes des attentats de Trèbes et Carcassonne : le colonel Arnaud Beltrame, Jean Mazières, Christian Medves et Hervé Sosna.

La mémoire de Joan Taris, conseiller régional et président du groupe Modem disparu en janvier, a été saluée avec émotion et dignité lors de nombreuses prises de parole.

Le début de séance a également permis la présentation de nouveaux présidents de groupes au sein de l’assemblée : Matthias Fekl, pour le Parti Socialiste, Stéphane Delpeyrat-Vincet et Naïma Charaï, pour Génération·s et Pascale Requenna, pour le  Modem.

Nous avons porté nos valeurs écologiques tout au long des débats, Lionel Frel, président de groupe, donnant le ton dès sa première prise de parole, en reprenant au sein de l’assemblée régionale le cri de colère lancé par le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, à l’assemblée nationale : « La biodiversité tout le monde s’en fout ! »

Quelques jours plus tôt, le journal La Tribune relayait les propos de notre vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, Nicolas Thierry, qui se disait « frappé par l’anesthésie totale que cela provoque chez les Français » après l’annonce de la disparition d’un tiers de la population des oiseaux de campagne en 17 ans.

Dans ce contexte, la déclaration de Stéphane Trifiletti, délégué à l’éducation à l’environnement, au sujet de la convention pluriannuelle d’objectifs 2018-2020 entre les acteurs Éducation nature pour un environnement soutenable (ENEDS) et la Région Nouvelle-Aquitaine avait un écho particulièrement fort : « Cette convention est un révélateur de la volonté de la Région Nouvelle-Aquitaine de revisiter le paradigme entre l’homme et la nature : le symbiote admet le droit à l’hôte alors que le parasite, notre statut actuel, condamne à mort celui qu’il pille, qui l’habite sans prendre conscience qu’à terme il se condamne lui-même à disparaître ».

Il s’agissait encore de solidarité avec la motion présentée conjointement avec le groupe Génération·s « Pour que la Nouvelle-Aquitaine réaffirme être Terre d’accueil des migrant·e·s et réfugié·e·s » (lire la motion et revoir l’intervention en images dans le compte-rendu de la séance).

Nicolas Gamache a pris la parole avec la même intensité que celle qui l’habitait lors de la plénière du 24 octobre 2016 où il avait présenté la motion « La Nouvelle-Aquitaine terre d’accueil des réfugié-es ».  En tant que maire d’une commune des Deux-Sèvres, Coutières, qui venait d’ouvrir ses portes à des réfugiés, Nicolas Gamache avait déjà su porter avec cœur et conviction cette motion dont nous étions à l’origine, rejoints ensuite par les groupes PS et PRG.

L’ordre du jour complet de la plénière est à consulter ici.

 



Nos interventions en séance

#Propos introductifs

Lionel Frel, président du groupe, pour ses premiers mots, partage le cri de colère de Nicolas Hulot : « la biodiversité tout le monde s’en fout ! »
Des conséquences sont clairement visibles sur les populations animales et sur l’eau, mais heureusement, des solutions écologiques existent : à la Région Nouvelle-Aquitaine d’impulser un horizon audacieux pour la biodiversité.

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


# Intermodalité

Christine Moebs s’est réjoui de la création du Syndicat mixte intermodal de Nouvelle-Aquitaine qui va permettre la mise en œuvre d’un « véritable projet de mobilité au service des néo-aquitains ».

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


#Recrutements

Sur la délibération pour « relever le défi des compétences pour faciliter les recrutements », Lionel Frel a dénoncé « la marchandisation de la formation : par exemple, avec le crédit formation. Jusqu’à maintenant exprimé en crédit d’heures, il est maintenant exprimé en argent sonnant et trébuchant, avec des formations accessibles par une application sur simple formation, un peu comme on choisit une table avec Trip Advisor ».

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


# Filièrelivre

Après la biodiversité, c’est un appel à protéger la « bibliodiversité » qu’a lancé Katia Bourdin dans son intervention sur le contrat de filière livre Nouvelle-Aquitaine 2018/2020.

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


# Politiquecontractuelle

Thierry Perreau a porté la voix du groupe sur le règlement d’intervention de la politique contractuelle territoriale en rappelant que le développement local est « multiforme et qu’il est essentiel de le comprendre et d’en tenir compte ».

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


#Poliquedelaville

Règlement d’intervention en faveur de la politique de la ville, Stéphane Trifiletti insiste sur le rôle indispensable des associations : »ce sont les premières interlocutrices des personnes dans les quartiers en assumant divers rôles : d’éducateur, d’assistante sociale et de médiateur dans la construction de la parole ».

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


 #ENEDS

Stéphane Trifiletti, en préambule de son intervention sur la convention pluriannuelle d’objectifs 2018-2020 entre les acteurs ENEDS (Éducation nature et environnement pour un développement soutenable) et la Région, a rappelé « qu’en l’espace d’une moitié de vie humaine, soit quarante ans, nous avons perdu plus de six espèces sur dix, cette politique est aussi un des outils de la Région au service de la transition écologique ».

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


#ONF

Concernant la convention présentée dans le cadre de la politique de préservation du littoral, Vital Baude a rappelé que « la protection du cordon dunaire est le plus vieux chantier national et le plus grand chantier public. Entamé sous Napoléon III, il y a 160 ans, il se poursuit encore de nos jours grâce à l’ONF, qui œuvre depuis près de 120 ans ».

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


#Conservatoiredulittoral

Au sujet de la nouvelle convention qui vient se substituer à la précédente et couvrir ainsi l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, Vital Baude a indiqué que « les moyens envisagés permettront de possibles soutiens aux programmes d’actions du Conservatoire du littoral, mais aussi auprès des gestionnaires de sites. Au-delà des accompagnements financiers, la volonté est bien de mener des réflexions communes sur les politiques de protection et d’aménagement du littoral régional ».

 

Intervention à lire dans son intégralité ici et à revivre en images ci-dessous.


#Biodiversitémarine

Évoquant la convention entre la Région et Aquitaine Landes Récifs, notre vice-président à l’environnement et à la biodiversité, Nicolas Thierry a noté que « le recul scientifique sur les implantations successives de récifs artificiels montre que cela a permis la restauration d’une grande richesse des eaux et un retour de la biodiversité marine ». Il n’a pas manqué de souligner également le caractère particulièrement « novateur de ces récifs pour leur création et leur mise en place dans le milieu marin ».

Intervention à revivre en images ci-dessous.



Motions

# Motion présentée par les groupes EELV et Génération·s

Tout comme il l’avait déjà fait lors de l’Assemblée plénière du 24 octobre 2016, tandis que la Région Nouvelle-Aquitaine se déclarait « Terre d’accueil des migrant.e.s et réfugié.e.s » et s’engageait, dans le cadre de ses compétences, à faciliter leur accueil et leur insertion, Nicolas Gamache a pris la parole pour partager, avec conviction, son expérience de maire d’une commune où de nombreux jeunes réfugiés ont été et sont toujours accueillis avec succès.

« La Nouvelle-Aquitaine toujours terre d’accueil des migrant.e.s et des réfugié.e.s » a été adoptée.

 


# Motion présentée par les groupes EELV, Génération·s, PS et RDG

 


# Motion commune présentée par le groupe socialiste et apparentés, le groupe EELV, le groupe de Radicaux de Gauche, le groupe Génération.s, le groupe MODEM et apparentés, le groupe UDI et le groupe Les Républicains-CPNT

Motion votée à l’unanimité par l’assemblée régionale.

 


 

# Motion commune présentée par le groupe UDI et le groupe Les Républicains-CPNT

Notre groupe a voté pour.


# Motion présentée par le groupe PS

Notre groupe a voté pour.


# Motion présentée par le groupe FN

Notre groupe n’a pas pris part au vote.


# Motion présentée par le groupe FN

Notre groupe n’a pas pris part au vote.

 


# Motion présentée par le groupe FN

Notre groupe a voté contre.